Nantes : une ville à la recherche de cuisiniers

Nantes, ses 1200 restaurants et 2 000 000 de touristes chaque année, semble être un passage obligatoire pour tous les cuisiniers de l’Ouest de la France. En tout cas, si vous cherchez un emploi, il y a de forte chance que vous en décrochiez un dans la ville du Château d’Anne de Bretagne.

Que ce soit des établissements quatre étoiles de prestiges (comme Le Radisson Blu, le Seven Urban Suites, le Sozo), des enseignes nationales (tel que Novotel et Mercure), les offres d’emploi pour les cuisiniers sont nombreuses à Nantes.

En savoir plus...

Alliés la Terre et la Mer : un défi pour les cuisiniers ?

Situé à l’embouchure de l’estuaire de la Loire, Nantes a un accès privilégié aux produits de la mer. Qui ne connait pas le Sel de Guérande et les anguilles ? Les civelles et la salicorne ? Les cuisiniers sont amenés à composer avec ces produits mais pas seulement ! En effet, dans les assiettes des restaurants nantais, on trouve également la terre (la mâche par exemple). Et plus particulièrement, le vignoble. De nombreux chefs aiment revisiter les classiques : sauce au beurre blanc et Muscadet, cuisses de grenouilles … Les cuisiniers aiment s’approvisionner au marché de Talensac !

Où exercer à Nantes quand on est cuisinier ?

On trouve de nombreuses tables à Nantes : des bistrots proposant une cuisine du marché, de la restauration rapide, des hôtels proposant un service de restauration. En sachant que pour l’été, de nombreuses offres d’emplois sont à pourvoir sur la côte (de Pornic à La Baule), si vous aimez partir en saison !

Rien que dans le quartier du Bouffay, on trouve un large choix de restaurants. Vous êtes crêpier, pizzaïolo, vous savez préparer des fallafels ? Vous aimez votre travail de cuisinier et souhaitez approfondir ou découvrir d’autres styles de restauration ? Vous trouverez sans peine de nombreuses offres d’emplois sur Cookorico !

Des possibilités d’évolutions de postes et de salaires :

Quand on obtient notre CAP ou BEP en cuisine, on a le droit de pousser n’importe quelle porte de cuisine. Il suffit d’avoir envie, d’être passionné et rigoureux ! Chaque nouvelle expérience augmentera vos compétences. Au niveau du salaire, en débutant, le cuisinier est payé le SMIC plus les pourboires pour des contrats allant jusqu’à 39h par semaine. Bien entendu, le salaire évolue selon l’expérience et le lieu de travail. Et si l’envie vous prend de vous perfectionner comme cuisinier/crêpier, il faudra sans doute vous diriger vers la capitale bretonne, Rennes.